Le blog
Innovation
Innovation de service et coiffure à domicile : exemple d’une startup success story
30 mars 2017 par L'équipe Soluti

BRUSH’N BARBER, co-fondée par Bénédicte Morard et Thierry Bonnet, a été créée en 2015. Le concept ? Dépoussiérer un marché traditionnel en y injectant de l’innovation. Remise en cause des besoins utilisateurs, réflexion sur le design de service… Rien n’a été laissé au hasard. Retour sur l’histoire du produit et sur la collaboration avec SOLUTI.

Un service mobile first dans un secteur porteur

Début juin 2015 naît le concept de Bénédicte, quand elle veut se rendre chez le coiffeur sans rendez-vous. Impossible ! Or, ses propos sont formels “quand je décide d’aller chez le coiffeur, c’est tout de suite”. À tel point que lui vient une idée : créer un service de coiffure à la demande sur Internet - ce qui allait devenir BRUSH’N BARBER.

Avant de lancer le projet, Bénédicte passe l’activité en France au peigne fin. Côté professionnels, environ 18 000 coiffeurs auto-entrepreneurs recensés. Bilan ? La concurrence est rude pour trouver de nouveaux clients. Pour les coiffeurs, une seule solution : baisser les prix… pas rentable pour les professionnels qui doivent exercer loin de chez eux.

En parallèle, elle fait une étude de marché et dresse le profil de sa cible. En ressort un client urbain, connecté et pressé, qui consomme via son smartphone en quasi-instantané. Son associé Thierry est d’accord : il y a quelque chose (d’innovant) à faire sur le secteur.

À la recherche d’un prestataire de confiance

En mai 2016, Thierry et Bénédicte deviennent lauréats du Réseau Entreprendre. Une distinction qui leur débloque des fonds, à réinjecter dans le développement de leur concept. Débutent alors la rédaction du business plan BRUSH’N BARBER et la recherche d’une agence web pour les accompagner dans l’aventure.

"Nous sommes heureux d'avoir fait appel à un prestataire. Sans ça, nous n'aurions pas été confrontés à notre modèle, sa pertinence et ses limites."

À leur appel d’offre, plusieurs agences répondent présentes mais SOLUTI est celle qui entre vraiment dans le détail… et dans le respect des délais ! Leur proposition en quelques mots ? Expertise tech, travail UX, prise en compte de la relation client, réflexion sur le design et co-conception. Les ingrédients pour concocter une solution user centric répondant aux besoins de BRUSH’N BARBER.

La remise en question au service de l’efficacité

Une fois intégrée à l’aventure, l’équipe de SOLUTI entre directement dans le vif du sujet. Pour Maria, la chef de projet dédiée à BRUSH’N BARBER, les enjeux sont limpides : challenger le concept initial en répondant aux impératifs budgétaires de la start-up, pour obtenir une V1 fonctionnelle.

Bénédicte est ravie : “Les start-ups veulent parfois intégrer des développeurs en interne. On se réjouit chaque jour de ne pas l’avoir fait car on n’aurait pas été confrontés à notre modèle, sa pertinence et ses limites.” Qui dit challenge dit remise en question ; pour ça, rien de tel que les ateliers de co-conception.

La co-conception : une réflexion commune autour du concept

C’est là toute l’idée des ateliers design de service organisés par l’agence : pendant 5 jours, réfléchir ensemble au concept et définir une première ébauche. Pour ça, le tout est de se poser les bonnes questions :

  • Où se trouve la valeur ajoutée du service proposé ?
  • Que viennent acheter les clients sur la plateforme ?
  • Quelle est la cible utilisateur ?
  • Où se situe la valeur différenciante du service par rapport à la concurrence ?

Next step : concevoir des maquettes filaires qui intègrent les conventions ergonomiques propres au marché - l’idée étant de ne (surtout) pas perdre les utilisateurs en route. Le but de ces zoning ? Aider la start-up à se projeter et présenter un support de réflexion aux panels d’utilisateurs finaux (coiffeurs et clients) invités aux ateliers.

agilite startup chiffres cles

Les chiffres Agiles de BRUSHN BARBER

L’occasion pour ces derniers de faire part de leurs ressentis sur la proposition de BRUSH’N BARBER et SOLUTI… et de répondre à des questions cruciales pour la pérennité du concept :

  • Manque-t-il des éléments sur les maquettes ?
  • La proposition répond-elle à tous leurs besoins ?
  • Le design proposé est-il fonctionnel ?

Un choix de support stratégique pour la captation de valeur

Bénédicte étaye “En parallèle des ateliers de co-conception, nous avons travaillé le territoire de marque : logo, baseline, visuels, charte graphique. L’idée était d’adopter une approche très orientée storytelling pour séduire et fidéliser nos utilisateurs finaux.” Ce qu’elle a notamment travaillé avec Maria, lors de la création des personas utilisateurs.

Les enjeux coiffeurs : visibilité et mobilité

Avant de passer au développement, les équipes BRUSH’N BARBER et SOLUTI réfléchissent à la priorisation des supports de déploiement. Premier enjeu : attirer une masse critique de coiffeurs, pour que le service soit opérationnel lors du lancement (possibilité de comparaisons côté clients et prise de commandes côté coiffeurs). Pour atteindre cet objectif, un constat simple : il faut impérativement pusher l’interface coiffeurs. La notion de mobilité étant primordiale pour ces derniers, SOLUTI propose de développer deux applications mobiles natives - une sur Android et une sur iOS - en complément, d’un site web full responsive, pour répondre à toutes les contraintes légales de l’activité.

Les enjeux clients : instantanéité et personnalisation

Côté clients, la cible est ultra-connectée et très friande de mobile. Majoritairement présente sur iOS, elle est également familière des applications mobiles. SOLUTI propose donc de développer une application mobile iOS, avec un premier objectif : tirer parti du foyer d’apps mobiles existant sur Apple Store et instaurer une relation rapide avec l’utilisateur, grand habitué des notifications push.

Une expérience positive

Le constat de Bénédicte est sans appel : le bilan est clairement positif. Côté technique, des supports qui correspondent aux besoins initiaux et qui répondent à une vraie demande utilisateurs. Côté relationnel, tout se passe en douceur avec une équipe SOLUTI disponible, à l’écoute et ouverte à la remise en question. L’échange est au centre de la relation client, les chefs de projets marketing et tech “connaissent leur sujet sur le bout des doigts”.

Les deux entrepreneurs ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Leurs projets : créer une carte KDO, continuer à développer la version Android et, pourquoi pas, “se déployer à l’international, dans nos rêves les plus fous.” Une success story à suivre :)


Crédits photo : Flickr.com (pixel.la)


On en parle

Articles similaires

Accompagnement d’un projet digital de A à Z : le cas Envisport
TOP 5 des applications de l'économie collaborative à l'UX réussie
Téléphonie
Développement mobile & Frameworks : Faisons le point !