Le blog
Transformation digitale
5 idées reçues sur la transformation digitale !
17 janvier 2017 par L'équipe Soluti

La transformation digitale est clé dans la vie d’un business. Parce que prendre à temps le virage numérique, c’est rester dans la tendance et (surtout) miser sur la rentabilité. Vous ne savez pas par où commencer votre transition ? SOLUTI déconstruit pour vous 5 idées reçues sur le sujet, pour vous aider à y voir plus clair.

Idée reçue #1 : c’est trop d’investissement pour trop peu de bénéfices

Le potentiel de rentabilité du digital est bien réel ! Pour preuve, les industriels du monde entier pensent que l’industrie 4.0 est un incontournable strat’ de ces prochaines années. D’ailleurs, la France aussi suit le mouvement : 76% des entreprises interrogées pensent atteindre un stade de digitalisation avancée d’ici 2020.

Si le budget nécessaire à la transformation digitale vous refroidit, rassurez-vous, vous pouvez le moduler. Comment ? En utilisant la méthode Agile, qui apporte une vraie réflexion sur les priorités du business. Résultat : un focus sur les fonctionnalités qui créent de la valeur ajoutée pour l’entreprise… et un budget ajustable en fonction.

Idée reçue #2 : la transition digitale est un phénomène de mode

Tout d’abord, quelques chiffres en vrac :

  • En 2014 déjà, 60% des entreprises misaient sur le numérique pour lancer l’abordage sur de nouveaux marchés (merci Visionary Marketing pour les chiffres) ;
  • En 2016, un internaute passe en moyenne 5h par mois sur Facebook ;
  • Le monde comptera plus de 80 milliards d’objets connectés d’ici 2020.

Bref, le digital n’est pas prêt de ralentir…et peut jouer un vrai rôle en matière d’innovation ! Attention cependant : le simple fait de passer votre business au digital ne le distinguera pas forcément de vos concurrents. Ce qui fera la différence ? La valeur ajoutée de votre offre online.

Besoin d’un exemple parlant ? Celui de la Fnac, un cas d’école dans le domaine avec +25% de ventes online grâce à ses marketplaces. Les digital natives (les personnes ayant grandi avec internet) sont de plus en plus nombreux. Indispensable, donc, d’adapter l’offre à leurs attentes ! Là aussi, la Fnac a eu tout bon en misant sur le click-and-collect, permettant ainsi aux internautes de commander en ligne pour ensuite retirer leurs achats en boutique.

Idée reçue #3 : ça consiste juste à refaire son site web

Faire sa transformation digitale, ce n’est pas (juste) faire la refonte de sa plateforme ! C’est aussi - et surtout - passer doucement mais sûrement à des outils digitaux. Objectif ? Apporter des réponses sur-mesure aux demandes de vos clients et vos prospects, premier jalon pour une communication qui fidélise. Une façon de mieux appréhender le business, le marketing, et de générer ainsi des leads ultra qualifiés en s’adaptant au cœur de cible de l’entreprise.

Idée reçue #4 : ce n’est pas adapté à mon offre / mon activité

La transformation digitale peut prendre de nombreuses formes. Il existe (presque) autant de supports digitaux que de besoins business. Lesquels dépendent directement des habitudes de consommation et attentes d’une base prospects toujours plus exigeante. Web natif, app encapsulée, mobile app, chatbot… Des leviers digitaux qui peuvent vite devenir des leviers de transformation d’une redoutable efficacité, pour peu qu’ils soient bien utilisés !

Point de vigilance : prenez garde à ne pas réinventer la roue ! Gardez un œil sur les grandes tendances de digitalisation - au global et dans votre secteur d’activité. À titre d’exemple, l’an dernier, plus de la moitié des connexions se faisaient via un mobile. Et pour cause, la consommation de data mobile en France a été multipliée par six en trois ans !

Idée reçue #5 : c’est une démarche isolée au sein de mon entreprise

Soyons honnête, pour être efficace et rentable, la transformation digitale doit désormais s’inscrire dans une démarche omnicanal - une approche globale centrée sur l’expérience consommateur en somme.

Considérer la transformation digitale comme une démarche isolée, c’est donc se tirer une balle dans le pied. Il ne s’agit (surtout) pas d’un nouveau projet géré par un service dédié, mais bien d’un changement qui impacte l’entreprise dans sa globalité : prise de commandes, CRM, gestion des stocks, etc.

Vous ne comprenez rien au numérique ? Vous n’avez pas pieds dans l’océan 3.0 ? Ca n’est pas une bonne raison pour bouder le digital ! Tout n’est pas perdu pour vous, si vous savez attraper la bonne bouée ;)

Crédits photos : Unsplash.com (William Iven / Luke Chesser)


On en parle

Articles similaires

Comment optimiser le retour sur investissement (ROI) d’un projet digital
Start-up
4 signes qui montrent qu’il est temps de digitaliser un service
Développement web
Quand faire passer mon business par la phase de co-conception ?