Le blog
Transformation digitale
Le bon et le mauvais Product Owner
29 novembre 2016 par L'équipe Soluti

Avec la transition digitale, les entreprises n'ont pas seulement affaire à de nouvelles technologies : elles accueillent également de nouveaux métiers et rôles. Aujourd’hui, focus sur le Product Owner, l’un des rôles clés en Agilité  !

Qui es-tu, Product Owner ?

Pour faire simple, le Product Owner est celui qui connaît le produit final sur le bout des doigts : fonctionnalités attendues à termes, cible utilisateur(s), contraintes budgétaires…

Allons plus loin : le rôle de Product Owner peut être endossé par deux profils différents :

  • Le client, c'est alors lui qui dicte le rythme du développement ;
  • Le chef de projet, dans le cadre de la méthodologie Scrum. Il est alors Product Owner "par procuration" puisqu'il fait office d’intermédiaire entre le client et les équipes techniques et/ou de production.

Le Product Owner, version chef de projet

Intéressons-nous de plus près au Product Owner version chef de projet. Sa mission ? Garantir le suivi global du projet, rien que ça !

Mais pas uniquement, puisqu'il doit aussi :

  • Créer et mettre à jour le product backlog - soit l’ensemble des fonctionnalités prévues pour le livrable final ;
  • Formuler les users stories (soit traduire les besoins clients en fonctionnalités techniques d’un point de vue utilisateur) ;
  • Animer et rythmer les réunions des équipes pour avoir une vraie visibilité sur l’état de production et l’avancée du projet  ;
  • Faire remonter les suggestions et points de blocage de l’équipe technique au client ;
  • Réaliser des démos (c'est-à-dire des démonstrations du produit) au client pour prioriser et être en accord avec ses besoins business ;
  • Gérer la roadmap

Comment être un bon Product Owner ?

Pour répondre aux exigences de ce rôle spécifique aux méthodes Agiles, quelques qualités indispensables :

  • Savoir anticiper, pour prévoir les obstacles et avancer de manière Agile en évitant les points de blocage avant même leur apparition ;
  • Être réactif, pour trouver rapidement des solutions aux obstacles qui ne manqueront pas d'apparaître (sorry guys…) ;
  • Être force de proposition ;
  • Avoir une parfaite connaissance du produit, pour imaginer ses évolutions possibles et les inscrire dans le socle initial de développement ;
  • Obtenir la confiance de la hiérarchie… et fédérer l’équipe technique par la même occasion ;
  • Posséder un vrai sens du détail, pour assurer une vérification de la qualité du livrable et retranscrire les attentes du client aux développeurs…

À noter : dans les petites startups, Product Owner et CTO peuvent être la même personne. Lorsque l'entreprise grandit, n'oubliez pas de différencier les rôles ! Vous souhaitez être votre propre Product Owner ? SOLUTI peut se charger de réaliser vos projets. Tilkee a déjà fait appel à nos services, allez lire leur témoignage !

Crédits photos : Unsplash.com (Olu Eletu / Jeff Sheldon)


On en parle

Articles similaires

La roadmap produit, l’outil de planification de projet idéal
Comment devenir un champion de la planification de projet ?
Les 6 erreurs à commettre pour échouer la gestion d’un projet digital