Le blog
Transformation digitale
API & transformation digitale : l'avenir est au micro-service
11 mai 2017 par L'équipe Soluti

Les API, vous connaissez ? Rien à voir avec une certaine chanson de Pharrell Williams : les API (Application Programming Interface, ou interface de programmation) peuvent apporter beaucoup à votre business. La preuve ? Elles pullulent sur la toile (30 000 en 2016, soit 100 fois plus qu’en 2005 !). Autant le dire, le changement est en marche. Vous ne voyez pas de quoi on parle ? Vous rêvez de prendre le train du digital avant qu’il ne soit trop tard ? Ça tombe bien, on vous dit tout sur les API et leurs avantages !

API, kezako ?

Une API sert à exposer un service ou des données, de façon synchronisée et normalisée. Traduction ? Elle permet à d’autres développeurs (poke, les devs qui nous lisent !) d’accéder à un service ou à des données en temps réel et dans le respect des normes du secteur. En clair, les API sont venues remplacer, sécuriser et automatiser les échanges de données.

Pour la petite histoire, il y a fort longtemps, il fallait échanger les données en s’envoyant des fichiers, type CSV. Une solution manuelle, non synchronisée, pas pratique et qui, en dehors de l’actualisation d’une base d’envoi de newsletter, montre (très) vite ses limites !

Quels sont les bénéfices des API ?

Si les API se sont autant développées ces dernières années, c’est tout simplement parce qu’elles ont changé la vie de (quasiment) tout le monde. Avant les API, un bloc back-end (les rouages d’une application) était associé à un front-end général (l’interface d’utilisation). En clair, il fallait déconstruire l’existant pour y ajouter le socle technique de la nouveauté qu’on souhaitait implémenter. Pas très pratique pour développer une nouvelle fonctionnalité !

Depuis les API, tout est beaucoup plus simple. Pourquoi ? Parce qu’elles ont donné vie au concept de micro-services. Pour la faire courte, le back-end peut maintenant être divisé en micro-blocs, qui correspondent à autant de fonctionnalités. Ce que ça change ? Chacun de ces blocs est relié au front-end grâce à une API qui fait office de passerelle entre les deux. Et qui dit back-end divisé en micro-blocs, dit qu’on peut y greffer des blocs fonctionnalités supplémentaires sans toucher à l’existant !

Un peu le même principe que Tetris, finalement.[/caption]

D’une manière plus générale, les API ont aussi permis aux services d’échanger de la donnée en temps réel, démultipliant ainsi la pertinence des applications et les possibilités offertes aux développeurs. Le potentiel est infini - et si, demain, Google proposait le trajet le moins pollué pour les cyclistes, en croisant prévisions météo et niveau de pollution des villes ?

Par extension, les API ont aussi ouvert la voie de l’hyperspécialisation et, au global, à la segmentation des expertises. Pourquoi générer des données annexes à notre coeur de métier quand d’autres le font bien mieux que nous - autant aller chercher l’information à la source ! Sans compter que, très logiquement, les API ont aussi fait émerger de nouveaux acteurs, spécialisés dans le recroisement de données, pour des services à valeur ajoutée !

Et demain ?

Les API permettront de valoriser les usages et pas seulement les données. Pourquoi ? Parce que si la donnée est accessible à tous (ce qu’on appelle l’open data), plus besoin de la monétiser. D’autant plus que la mettre à disposition permet d’encourager les collaborations et susciter l’innovation ! Citons l’exemple de la SNCF qui, depuis quelques mois, donne accès aux horaires de trains sur tout le réseau… et a ainsi vu naître différents services annexes basés sur sa proposition de service initiale.

Les API aideront aussi à accéder à des données enrichies. Grâce à l’hyperspécialisation de chacun des acteurs du marché, les données qu’ils fourniront pourront être de plus en plus qualitatives. Texte, photo, vidéo : tout sera possible… une fois les problèmes de bande passante résolus !

Dernier intérêt des API pour une entreprise ? Passer, en cas de refonte, au digital sans créer de rupture avec l’existant (et donc sans générer de pertes). Vous souhaitez vous faire accompagner dans cette démarche de transformation digitale ? Venez nous rendre visite, on adore parler du sujet ;)


Crédits photos : Unsplash.com (Daria Shevtsova) ; Flickr.com (Tim Bartel)


On en parle

Articles similaires

Comment optimiser le retour sur investissement (ROI) d’un projet digital
Start-up
4 signes qui montrent qu’il est temps de digitaliser un service
Développement web
Quand faire passer mon business par la phase de co-conception ?