Use case Sac Ados : une app mobile axée UX comme second souffle

by Maria-Eliza Paez on 28 septembre 2017 , 0 commentaires

Implanter le digital dans le milieu associatif ? C’était le pari d’Élodie Brisset, responsable études et recherche pour Vacances Ouvertes, une association qui aide les professionnels de l’action sociale et socio-éducative à accompagner les publics jeunes et les familles dans l’organisation de leurs vacances. Elle revient sur la genèse du projet d’application mobile Sac Ados, sa mise en place et les bénéfices pour l’association.

Quelles étaient les problématiques rencontrées par l’association ? Pourquoi avoir souhaité passer au digital ?

« Vacances Ouvertes se veut centre de ressources pour les professionnels de l’action sociale et socio-éducative. Notre vocation est de leur apporter des outils pour accompagner leurs usagers à construire leur propre projet de vacances. Nous proposons notamment le dispositif Sac Ados qui s’adresse, par le biais de collectivités, aux jeunes de 15 à 25 ans éloignés des vacances.

Nous souhaitions faire passer Sac Ados au digital pour deux principales raisons :

  • D’une part, nous devons constamment réinventer nos propositions et innover pour correspondre au mieux aux préoccupations de nos partenaires institutionnels. Il s’agissait donc de donner un second souffle à notre dispositif.
  • D’autre part, nous souhaitions créer un nouvel outil qui saurait séduire la cible finale, c’est-à-dire les jeunes, particulièrement à l’aise avec le digital.

Cet outil devait aussi répondre à des exigences d’auto-évaluation des compétences acquises lors du projet vacances, et à des exigences de dématérialisation. Ce dernier point devait permettre d’offrir une alternative au format papier du dossier de candidature Sac Ados, trop contraignant et “scolaire” dans un cadre qui est censé pourtant s’en éloigner, celui des vacances. »

« L’outil devait permettre d’organiser collectivement le séjour de façon dématérialisée, tout en permettant l’auto-évaluation des jeunes de façon détournée et ludique. » – Élodie Brisset

Quelles sont les particularités du digital dans le domaine institutionnel ? Quels ont été les enjeux de ce passage au numérique ?

« Il existe une certaine résistance, voire une défiance, face au numérique dans les milieux institutionnel et associatif. On a tendance à y penser que le digital éloigne les individus et réduit les contacts humains. Sans compter l’appréhension liée à la prise en main d’un nouvel outil technologique, d’autant plus présente que l’appétence et la compétence technique peuvent être frêles.

Lorsque nous avons décidé de créer l’application mobile Sac Ados, l’enjeu était donc double : proposer une application que la cible jeune aurait réellement envie d’utiliser, mais aussi réussir à convaincre les intervenants professionnels. Ces derniers, issus de MJC, BIJ ou encore PIJ, accompagnent les jeunes dans leurs projets de vacances. Il fallait donc leur proposer une plateforme web associée à l’application la plus intuitive et efficace possible. Un vrai défi pour toute l’équipe, car les app mobiles sont peu communes dans notre environnement et leur adoption peut susciter de vives oppositions. »

Comment s’est déroulé le projet ? Comment les méthodes agiles ont-elle permis une transition vers le digital ?

« Nous avons travaillé main dans la main sur cette application mobile. SOLUTI avait une approche technologique du projet, Vacances Ouvertes avait un rôle de test et validation des préconisations et nous nous sommes challengés mutuellement.

Nous avons débuté le projet en décembre 2016 et avons terminé la première version en moins de six mois. Nous avons commencé par la partie graphique : définition du territoire de marque, puis environnement esthétique de l’application dans sa globalité. En janvier, l’environnement graphique de l’application était défini (codes couleurs, logo, visuels utilisés dans l’app) et nous avons pu développer les différents écrans. Puis, en parallèle, nous avons lancé le chantier de la plateforme web de suivi pour les professionnels, terminée la première, en deux mois.

Résultat : une app mobile destinée aux jeunes, développée en React Native car cette technologie permet d’être présent sur iOS et Android – idéal pour toucher un maximum de monde. Le back office, développé sous Symfony 2, permet quant à lui le suivi de l’activité par les professionnels et commanditaires. Une partie “admin” a également été créée pour l’équipe Sac Ados, qui peut y consulter des statistiques poussées et administrer les deux plateformes. On peut dire que l’enjeu, faciliter et simplifier le processus institutionnel, était de taille. Pari réussi !

« Les méthodes agiles nous ont permis de réajuster le produit, pour coller à nos attentes et aux besoins de notre cible. » – Élodie Brisset

Grâce à l’approche Agile, le projet s’est déroulé sur un mode très itératif, avec de nombreux allers-retours entre SOLUTI et l’équipe projet de Vacances Ouvertes. Un mode de collaboration qui nous a beaucoup plu car il a permis d’ajuster le produit développé aux besoins qui évoluent au fil du temps, et de l’adapter aux contraintes qui ont pu apparaître. Notre plus grande difficulté, cependant, a été de travailler avec des budgets pas totalement fixes – car en constant réajustement par rapport aux fonctionnalités que nous souhaitions ajouter au fil des retours utilisateurs. »

Quel impact le digital a-t-il eu sur l’activité de l’association ?

« Cette application et la plateforme web ont donné un nouvel élan à Vacances Ouvertes. Il s’agit d’une contrainte positive, qui nous entraîne, avec nos partenaires, à intégrer le digital et à confronter nos pratiques à cet usage caractéristique des jeunes.

Nous sommes très fiers de ce nouvel outil un peu avant-gardiste pour notre secteur, qui soutient notre positionnement en tant que centre de ressources pour l’action socio-éducative. Outiller le progrès social passe par cette impérieuse modernisation et par le fait d’être vraiment à l’écoute des attentes sur les questions fondamentales d’égalité d’accès aux vacances et d’empowerment des individus ! »

Vous avez un double profil entrepreneur/chargée d’études institutionnelle. Quelles sont, selon vous, les clés du succès de ce projet ?

« Nous n’avons certes pas encore assez de recul sur ce projet qui se lance à peine mais ,pour qu’il puisse fonctionner, il sera indispensable d’accompagner et de former les professionnels de l’action socio-éducative à l’utilisation de la plateforme et à la diffusion de l’application auprès des jeunes qu’ils rencontrent. Nous devrons également communiquer sur l’app plus largement et rester à l’écoute des jeunes, pour être en mesure d’optimiser efficacement l’outil et l’adapter aux usages. C’est cette approche qui rendra l’application pertinente… et utilisée ! »

Quelle est la prochaine étape vis-à-vis de ce nouvel outil ?

« Monter un plan de communication axé grand public, pour déployer l’application au-delà de notre dispositif Sac Ados, en direction de tout jeune désireux de préparer, seul ou à plusieurs, son prochain voyage, sans encadrement parental ou professionnel. L’idée, ici, est d’atteindre les jeunes en dehors des zones touchées par le dispositif Sac Ados, notamment celles et ceux éloignés des structures de proximité qui pourraient les accompagner, particulièrement concernés par nos actions !

Nous avons également prévu d’appliquer les méthodes agiles pour conduire et suivre ce projet en interne. Enfin, nous allons mener une réflexion sur la commercialisation de notre solution (la partie plateforme de suivi) auprès des institutionnels et professionnels soucieux de soutenir la jeunesse dans son autonomisation et son accès à la mobilité. »

Merci Élodie Brisset pour cet entretien !

Vous voulez en savoir plus sur l’UX et ses enjeux ? Découvrez tous nos articles sur le sujet !

Crédits photos : Rawpixel.

A propos de l’auteur
MARIA-ELIZA PAEZ
Chef de Projet Soluti
Maria-Eliza PaezUse case Sac Ados : une app mobile axée UX comme second souffle